Autour des parcours
Accueil › Autour des parcours

Autour des parcours du Tour de France 2016

Partez à la découverte de quelques lieux atypiques, histoires singulières et autres anecdotes étonnantes autour des premières étapes du Tour de France

Du 2e plus haut phare de France, au tournage du dernier film de Valérie Donzelli, en passant par la légende des naufragés ou encore l’anecdote sur les derniers coups de pédale de Greg Lemond aux Loges Marchis… Ne manquez pas des spots et des récits insolites le long des parcours du Tour de France, en Normandie.

Le bateau amphibie

Saint-Vaast-la-Hougue

Il roule à travers les parcs à huîtres, et fait la traversée de Saint-Vaast-la-Hougue à l’île de Tatihou. Cette embarcation très particulière navigue à marée haute et roule à marée basse.

Les lampadaires du port de Cherbourg-en-Cotentin

Cherbourg-en-Cotentin

Outre leur forme, les lampadaires créés par Yann Kersalé en 1994 ont une autre originalité : la lumière varie du bleu au vert selon que la marée soit montante ou descendante.

Le Phare de Gatteville

Gatteville-le-Phare

C’est le 2e plus haut phare de France avec 75 mètres de haut. C’est aussi 365 marches et 52 fenêtres pour un panorama exceptionnel ! Le phare se visite et même parfois en nocturne pour les plus avertis !

Le château des Ravalet

Tourlaville

Lieu de tournage du dernier film de Valérie Donzelli « Marguerite et Julien »
Le château des Ravalet, à Tourlaville tout près de Cherbourg, sera dans le prochain film de Valérie Donzelli avec Jérémy Elkaïm et Anaïs Demoustier. La réalisatrice a repris un scénario abandonné par François Truffaut en 1973 sur l’histoire de Marguerite et Julien de Ravalet, frères et amants maudits du château de Tourlaville ! Des scènes ont été tournées en octobre et novembre 2014 et 150 figurants ont été recrutés sur place pour jouer les rôles des domestiques et villageois. La sortie nationale est prévue le 2 décembre 2015.

La légende des naufrageurs

La Hague

Le cap de la Hague abrite bien des légendes… Sur cette côte, il parait qu’autrefois les naufrageurs agissaient pour piller ! Lors de grosses tempêtes, les naufrageurs allumaient des feux pour simuler un phare et attirer les navires en difficultés venus chercher un abri. Les pauvres navires venaient alors se briser contre les rochers et se faisaient dépouiller.

La pêcherie Maillard

Hauteville-sur-mer

À marée basse, un grand « V » se dessine sur la plage d’Hauteville-sur-Mer, c’est la pêcherie : un piège à poissons séculaire en bois.  Il reste 5 pêcheries en bois en activité en Europe, une seule est visitable et elle est située à Hauteville-sur-Mer.

Les Loges Marchis

Saint-Hilaire-du-Harcouët

Quand Greg Lemond donnait ses derniers coups de pédale dans la Manche

Le 8 juillet 1994, après une escapade à Potsmouth, les coureurs de la Grande Boucle entament la 6e étape entre Cherbourg et Rennes. Transparent depuis le début de ce Tour, Greg Lemond abandonne, épuisé, vidé de ses forces, dans la côte des Loges-Marchis à Saint-Hilaire-du-Harcouët : « Je n’ai aucune excuse. Je suis mauvais. C’est tout », déclare le triple vainqueur du Tour (1986,1989 et 1990), champion exceptionnel, à la gentillesse légendaire, alors qu’il prend place dans le fameux camion balai du Tour de France.

Une côte de trop pour le coureur américain qui, à 33 ans, met ainsi fin à sa carrière cycliste.

Le Mascaret

Baie du Mont Saint-Michel

Il se produit un phénomène bien particulier, à marée montante, à l’embouchure des rivières qui se jettent dans la Baie du Mont Saint-Michel : on l’appelle le mascaret. Cette vague provoquée par la résistance que les eaux fluviales descendantes opposent aux eaux maritimes offre un spectacle qui vaut le détour. Il faut arriver bien à l’heure pour l’admirer car la vague est rapide !

Trois sites s’y prêtent particulièrement : Le Grouin du sud à Vains Saint-Léonard, à l’ouest d’Avranches, le Pontaubault au sud d’Avranches et enfin la terrasse de l’ouest de l’Abbaye du Mont Saint-Michel ou ses remparts.

La Fosse Arthour et ses légendes

Saint-Georges-de-Rouelley, Le Mortainais

Dans le Mortainais au sud de la Manche, un site naturel creusé dans le grès à plus de 70 mètres de profondeur fait l’objet de nombreuses légendes médiévales : l’une d’elle raconte qu’elle aurait accueilli les amours du roi Arthur !

Le génie du ruisseau l’aurait séparé de la reine en obligeant celle-ci à se tenir de l’autre côté de la rive. Le roi n’avait le droit de le traverser qu’au coucher du soleil pour la rejoindre mais il aurait enfreint cette règle. Il serait alors mort précipité dans le gouffre…

Autrefois, cet endroit aurait aussi porté bonheur aux habitants de la contrée.

Les Cascades de Mortain

Mortain

Les Cascades de Mortain sont une petite merveille dans la Manche. Haute de plus de 20 mètres, la Grande Cascade est la plus grande chute d’eau de l’ouest ! En allant un peu plus loin sur le sentier, vous trouverez la Petite Cascade. Située dans une gorge profonde creusée par le Conçon (un affluent de la Cance), elle se compose de multiples cascatelles.

Cette balade au cœur de la nature, entre chutes d’eau, gorges et végétation, plaira aux aventuriers d’un jour comme aux amateurs de randonnées !

Le bateau amphibie

Saint-Vaast-la-Hougue

Il roule à travers les parcs à huîtres, et fait la traversée de Saint-Vaast-la-Hougue à l’île de Tatihou. Cette embarcation très particulière navigue à marée haute et roule à marée basse.

Les lampadaires du port de Cherbourg-en-Cotentin

Cherbourg-en-Cotentin

Outre leur forme, les lampadaires créés par Yann Kersalé en 1994 ont une autre originalité : la lumière varie du bleu au vert selon que la marée soit montante ou descendante.

Le Phare de Gatteville

Gatteville-le-Phare

C’est le 2e plus haut phare de France avec 75 mètres de haut. C’est aussi 365 marches et 52 fenêtres pour un panorama exceptionnel ! Le phare se visite et même parfois en nocturne pour les plus avertis !

Le château des Ravalet

Tourlaville

Lieu de tournage du dernier film de Valérie Donzelli « Marguerite et Julien »
Le château des Ravalet, à Tourlaville tout près de Cherbourg, sera dans le prochain film de Valérie Donzelli avec Jérémy Elkaïm et Anaïs Demoustier. La réalisatrice a repris un scénario abandonné par François Truffaut en 1973 sur l’histoire de Marguerite et Julien de Ravalet, frères et amants maudits du château de Tourlaville ! Des scènes ont été tournées en octobre et novembre 2014 et 150 figurants ont été recrutés sur place pour jouer les rôles des domestiques et villageois. La sortie nationale est prévue le 2 décembre 2015.

La légende des naufrageurs

La Hague

Le cap de la Hague abrite bien des légendes… Sur cette côte, il parait qu’autrefois les naufrageurs agissaient pour piller ! Lors de grosses tempêtes, les naufrageurs allumaient des feux pour simuler un phare et attirer les navires en difficultés venus chercher un abri. Les pauvres navires venaient alors se briser contre les rochers et se faisaient dépouiller.

La pêcherie Maillard

Hauteville-sur-mer

À marée basse, un grand « V » se dessine sur la plage d’Hauteville-sur-Mer, c’est la pêcherie : un piège à poissons séculaire en bois.  Il reste 5 pêcheries en bois en activité en Europe, une seule est visitable et elle est située à Hauteville-sur-Mer.

Les Loges Marchis

Saint-Hilaire-du-Harcouët

Quand Greg Lemond donnait ses derniers coups de pédale dans la Manche

Le 8 juillet 1994, après une escapade à Potsmouth, les coureurs de la Grande Boucle entament la 6e étape entre Cherbourg et Rennes. Transparent depuis le début de ce Tour, Greg Lemond abandonne, épuisé, vidé de ses forces, dans la côte des Loges-Marchis à Saint-Hilaire-du-Harcouët : « Je n’ai aucune excuse. Je suis mauvais. C’est tout », déclare le triple vainqueur du Tour (1986,1989 et 1990), champion exceptionnel, à la gentillesse légendaire, alors qu’il prend place dans le fameux camion balai du Tour de France.

Une côte de trop pour le coureur américain qui, à 33 ans, met ainsi fin à sa carrière cycliste.

Le Mascaret

Baie du Mont Saint-Michel

Il se produit un phénomène bien particulier, à marée montante, à l’embouchure des rivières qui se jettent dans la Baie du Mont Saint-Michel : on l’appelle le mascaret. Cette vague provoquée par la résistance que les eaux fluviales descendantes opposent aux eaux maritimes offre un spectacle qui vaut le détour. Il faut arriver bien à l’heure pour l’admirer car la vague est rapide !

Trois sites s’y prêtent particulièrement : Le Grouin du sud à Vains Saint-Léonard, à l’ouest d’Avranches, le Pontaubault au sud d’Avranches et enfin la terrasse de l’ouest de l’Abbaye du Mont Saint-Michel ou ses remparts.

La Fosse Arthour et ses légendes

Saint-Georges-de-Rouelley, Le Mortainais

Dans le Mortainais au sud de la Manche, un site naturel creusé dans le grès à plus de 70 mètres de profondeur fait l’objet de nombreuses légendes médiévales : l’une d’elle raconte qu’elle aurait accueilli les amours du roi Arthur !

Le génie du ruisseau l’aurait séparé de la reine en obligeant celle-ci à se tenir de l’autre côté de la rive. Le roi n’avait le droit de le traverser qu’au coucher du soleil pour la rejoindre mais il aurait enfreint cette règle. Il serait alors mort précipité dans le gouffre…

Autrefois, cet endroit aurait aussi porté bonheur aux habitants de la contrée.

Les Cascades de Mortain

Mortain

Les Cascades de Mortain sont une petite merveille dans la Manche. Haute de plus de 20 mètres, la Grande Cascade est la plus grande chute d’eau de l’ouest ! En allant un peu plus loin sur le sentier, vous trouverez la Petite Cascade. Située dans une gorge profonde creusée par le Conçon (un affluent de la Cance), elle se compose de multiples cascatelles.

Cette balade au cœur de la nature, entre chutes d’eau, gorges et végétation, plaira aux aventuriers d’un jour comme aux amateurs de randonnées !